Imprimer cette page

28 Produits dérivés

Le tableau ci-après indique la valeur de remplacement et le volume de contrats globaux des positions ouvertes sur instruments financiers dérivés à la date de clôture du bilan, pour les opérations de négoce d'énergie et pour les opérations de couverture des risques de change (contrats à terme de devises). Les produits dérivés qui peuvent être qualifiés d'instruments de couverture en vertu de IAS 39 et qui sont traités selon les dispositions de la comptabilité de couverture (hedge accounting) sont présentés séparément.

Les produits dérivés sont inscrits au bilan à leur juste valeur en tant que valeurs de remplacement positives (créances) ou valeurs de remplacement négatives (engagements). Les valeurs de remplacement positives correspondent aux coûts qui seraient générés par le remplacement de toutes les transactions présentant une valeur au profit de BKW dans le cas où toutes les contreparties concernées deviendraient simultanément insolvables et où les transactions pourraient être immédiatement remplacées. Les valeurs de remplacement négatives correspondent aux coûts qui seraient supportés par les contreparties pour le remplacement de toutes les transactions présentant une valeur au profit de ces contreparties dans le cas où BKW ne pourrait plus respecter ses engagements. Le volume de contrats correspond à la valeur sous-jacente ou au volume de contrats correspondant à l'instrument financier dérivé sous-jacent.

La valeur de remplacement des futures est nulle, car les variations de prix par rapport aux prix d'exercice convenus sont balancées quotidiennement. Les contrats à terme du négoce d'énergie englobent les forwards avec profils fixes ou flexibles.

  Valeur de remplacement positive Valeur de remplacement négative Volume de contrats
en millions de CHF 31.12.2011 31.12.2010 31.12.2011 31.12.2010 31.12.2011 31.12.2010
Futures (négoce d'énergie) 0,0 0,0 0,0 0,0 131,1 56,8
Contrats à terme (négoce d'énergie) 97,3 62,8 127,3 59,8 1 969,1 1 786,8
Couverture des risques de change 0,0 0,1 0,0 0,0 0,0 5,8
             
Opérations de couverture (Hedge accounting)            
Swaps 10,5 2,7 1,5 0,0 131,9 110,0
Couverture des risques de change 0,4 4,6 3,9 0,4 58,0 121,8
Total 108,2 70,2 132,7 60,2 2 290,1 2 081,2
             
dont:            
› Produits dérivés à court terme 75,6 54,5 99,4 50,3    
› Produits dérivés à long terme 32,6 15,7 33,3 9,9    

Opérations de couverture (comptabilité de couverture)

Au 31 décembre 2011, les opérations de couverture suivantes étaient ouvertes:

Swaps

A la date de clôture du bilan, il existait un swap de taux d'intérêt servant à couvrir les variations de la juste valeur d'une partie des emprunts émis. Cette relation de couverture est considérée comme très efficace et peut être qualifiée de couverture de juste valeur. L'adaptation de la juste valeur de la part des emprunts qualifiée de contrat principal s'élevait à 7,9 millions de CHF (2,4 millions de CHF l'exercice précédent). La part inefficace de la relation de couverture est inscrite au compte de pertes et profits via les produits financiers pour un montant de 0,1 million de CHF (0,3 million de CHF l'exercice précédent).

Du fait de l'acquisition des parcs éoliens de Bippen et de Holleben, il existait, à la date de clôture du bilan, des swaps de taux d'intérêt servant à couvrir les variations des paiements d'intérêts tenant au financement externe des installations des centrales au cours des 6 prochaines années. La relation de couverture est qualifiée de couverture de flux de trésorerie et elle est considérée comme très efficace. Les gains de réévaluation afférant à ces couvertures de flux de trésorerie sont inscrits au compte de résultat global sans incidence sur le résultat. Du fait du regroupement d'entreprises, il n'y avait pas encore de gains de réévaluation au 31 décembre de l'année sous revue.

Contrats à terme (devises)

A la date de clôture du bilan, plusieurs contrats à terme avaient été passés pour couvrir les variations du cours de l'euro. Ces instruments de couverture sont jugés très efficaces et peuvent être qualifiés de couvertures de flux de trésorerie. Il s'agit d'opérations de couverture du chiffre d'affaires en euros de l'exercice suivant. Les gains de réévaluation afférant à ces couvertures de flux de trésorerie sont inscrits au compte de résultat global. L'inscription au compte de pertes et profits a lieu durant l'exercice 2012. Durant l'année sous revue, les relations de couverture n'ont généré aucune part inefficace (l'année précédente, la part inefficace a généré un gain de 0,2 million de CHF inscrit dans les produits financiers). Durant l'exercice sous revue, la couverture du chiffre d'affaires en euros de l'année en cours a généré un bénéfice de 5,4 millions de CHF inscrit au poste «fourniture d'électricité».